OBJECTIFS

• L'excellence de la production scientifique par la mutualisation des savoirs

• De nouvelles offres en matière de pédagogie et de formation adaptées aux enjeux professionnels

• Une plateforme d'échanges avec le milieu professionnel et la société civile favorisant la valorisation et l'attractivité

Principes

L'Institut de la Ville vise à l'excellence scientifique en catalysant des recherches interdisciplinaires sur la Ville, au carrefour de compétences en sciences humaines et sociales (sociologie, géographie, droit, urbanisme), en architecture, en sciences et techniques (génie civil, génie urbain, mathématiques).

L'Institut de la Ville vise à développer des recherches sur les villes et leur environnement, en favorisant :

• la production scientifique de nouveaux savoirs, la création de synergies entre chercheurs, et la diffusion de la recherche ;

• le développement d'une offre de formation adaptée aux nouveaux besoins;

• l'échange avec les milieux professionnels et la société civile.

L'Institut de la Ville s'inscrit dans le tissu local par une double tutelle, Université Fédérale de Toulouse, et Toulouse Métropole

Enjeux

De nouveaux enjeux scientifiques

Des enjeux liés à la complexification des systèmes urbains au fur et à mesure que se développent de nouvelles morphologies / technologies, au fait également que la ville comme « cadre de vie à préserver » et comme « lieu de fabrication des sociétés » est « entrée en politique », à la nouvelle injonction d'une ville qui soit « durable », « économe » des ressources qu'elles mobilisent et « vivable »

Des enjeux qui ouvrent donc de nouveaux fronts de savoirs et savoir-faire appelant de nouveaux croisements entre disciplines

De nouveaux enjeux professionnels

La fabrication, la gestion et la gouvernance de la ville se sont complexifiées et nécessitent de nouvelles compétences et professionnalités : la complexication morphologique des espaces bâtis ou non bâtis, la complexité technique des réseaux et des services urbains, l'exigence environnementale et du développement durable, la multiplication des acteurs et systèmes d'acteurs, publics et privés, qui concourent à penser et faire la ville, la complexification du processus de décision en conception comme en gestion, la montée des revendications d'habitants, usagers/citoyens de plus en plus informés, la nécessité de tenir compte des usages conduisent à mobiliser des savoir faire et penser qui oblige à structurer l'interface sciences de l'homme et de la société et sciences de l'ingénieur : doivent désormais contribuer à la formation aux disciplines qui considèrent la ville comme un objet technique, celles qui la considèrent comme une morphologie et une forme à produire et celles qui la considèrent avant tout comme un objet social ou sociétal.

De nouveaux enjeux pédagogiques

La complexification de la ville, et de ses processus de fabrication et de gestion appellent à des de nouveaux métiers ou des Missions plus transversales, appelant à des réflexions sur le renouveau des échelles politiques, spatiales, et temporelles. L'institut de la Ville doit dans ce contexte porter des formations nouvelles répondant à une très large ouverture disciplinaire.

Ambitions

• Catalyser une recherche interdisciplinaire sur la Ville dans le cadre du PRES de Toulouse.

• S'inscrire dans des logiques d'excellence de la recherche et améliorer sa compétitivité nationale et internationale.

• Mutualiser les efforts de recherche en complémentarité / synergie avec des Missions de type pôle de compétitivité, Instituts Carnot, ou clusters régionaux.

• Améliorer l'accessibilité de la recherche et participer à son rayonnement et à sa diffusion dans la formation et les milieux professionnels.

Logique de site

Une logique de site à Toulouse offre de formidables opportunités.

L'Institut de la Ville dans une logique de site

La constitution de l'Université Fédérale de Toulouse génère des dynamiques de site par le rapprochement entre établissements ou équipes et donc de nouvelles opportunités. L'Université s'est donc porté naturellement comme tutelle de l'Institut de la Ville. Parallèlement, Toulouse Métropole a choisi de s'engager comme seconde tutelle de l'Institut de la Ville.

L'Institut de la Ville est donc intégré à la convention cadre lien la COMUE Toulouse et Toulouse Métropole (LIEN).

L'émergence de pôles « Ville » régionaux

Dans un contexte de labellisation à l'échelle nationale de pôles régionaux (MSH Ville à Tours, Marne la Vallée, Rhône Alpes, Nantes…), Toulouse doit rapidement apparaitre comme un pôle d'excellence « Ville ».

Une convergence d'analyse et d'intérêt partagé, au sein de l'Université Fédérale de Toulouse, par des institutions productrices de formation et de recherche, qui s'est traduite par l'inscription de l'Institut de la Ville dans le cadre du projet CAMPUS.